• Mosquée Espagnol
  • Mosquée Anglais
  • Mosquée Français

Histoire de Cordoue

Période Musulmane

En l'an 711, Cordoue fut conquise par les généraux de l'envahisseur arabe Tariq. Les envahisseurs installèrent la leur gouvernement dans l'Acazar visigoth, situé près de l'actuel Alcázar des Rois Catholiques, et désigneront un "wali" ou gouverneur.

Cinq ans après leur conquête, les arabes nommèrent Cordoue comme capitale des terres de Al Andaluz. Ils reconstruisirn le pont romain, restaurèrent les murailles et sur la partie gauche du Gualquivir ils fondirent "el Arrabal", nommé Seconde, et aujourd'hui Campo de Verdad (Champ de la Vérité). À Cordoue, se construisit une petite mosquée aljama quand les omeyades et les abassides se séparèrent définitivement, après une lutte sanglante. En 756, le prince omeyade Abd Al Rahman battit l'Émir abasside et se convertit en Abd Al Rahman I, comme unique autorité d'Andalousie. Il impulsa l'établissement de la mosquée en 786. Ses successeurs favorisèrent le développement de la culture à Cordoue, s'installèrent mystiques, maîtres orientaux , mathématiciens, médecins, philosophes, poètes. On termina la construction de la Mosquée qui fut agrandie par Abd Al Rahman II.

Petit à petit, la civilisation arabe se consolida. Le maximun de splendeur de la Cordour musulmane fut obtenue par Abd al Rahman III. Il prit le titre de Calife en 929 et fit de Cordoue un califat indépendant de Damas et la ville la plus florissante, cultivée et peuplée d'Europe. Il agrandit la Mosquée et lui ajouta un patio de portiques. À 8km de la Capitale, il édifia un somptueux palais Medina Azahara. Son fils Alhakem II retoqua les oeuvres du palais, et agrandit à son tour la Mosquée et la dota d'une bibliothèque de plus de 400 000 volumes, la plus importante du monde. Selon des sources arabes, durant le califat la ville atteint près du million d'habitants, et arriva à avoir près de mille six cents mosquées, trois cents mille maisons, quatre-vingt mille boutiques et d'innombrables bains publics.

Cette spleudeur commença à décliner durant le règne de son successeur, qui laissa le pouvoir aux mains du "Caudillo" Almanzor, qui à son tour amplifia la Mosquée.

Le Califat commença à se démembrer suite aux guerres civiles, qui mirent à mal le pouvoir central et les royaumes de taifas se propagèrent dans toute l'andalousie. Les berberes, aidés par le roi Sancho de Castilla , s'octroyèrent la Medina Azahara en 1010, l'incendiant et la détruisant. Durant les XI et XIIe siècles Cordoue fut une "taifa" de plus. Elle tomba sous le pouvoir de Séville à l'époque du roi -poète Motamid. Son dernier roi, Ibn Hud perdit la ville qui tomba aux mains de Fernando III le Saint.

Entre les nombreux savants et artistes de Cordoue califale, il faut retenir le poète Ibn Hazam (994-1064), le philosophe Averroes (1126-1198) et le médecin-penseur juif Maímónides (1135-1204)

Suivez-nous

Web Recherche

Traducteur Web

Hôtels à Córdoba

Destination

Date d'entrée
calendar
Date de départ
calendar
Directorio de  Turismo en Córdoba