• Mosquée Espagnol
  • Mosquée Anglais
  • Mosquée Français

Historire de Mosquée de Cordoue

Mosquée de Cordoue - Cardenal Herrero, 1

En 1236, la Mosquée fut convertie en cathédrale par San Fernando, en ajoutant des petites chapelles, éléments décoratifs et attributs du symbolisme du culte chrétien. A partir de ce moment, les évêques qui se succédèrent ont essayé de réaliser des transformations sur l’oeuvre musulmane, afin que cette dernière corresponde aux exigences chrétiennes. Durant le XV siècle, les Rois Catholiques leur permirent de construire la chapelle principale.

Au XVI siècle, une nouvelle pression écclésiastique cassa la forte opposition du “cabildo” municipale et des habitants de Cordoue qui durent se soumettre au mandat de Carlos I en 1523 à la grande réforme, qu’il faudrait placer (le temple catholique) entre la construction d’Abd AlRahman II et la partie d’Almanzur. Ce temple mélange différents styles et est fini en 1776. La chapelle principale correpond à un plan en forme de croix latine. Ses arches sont gothiques. Dans le coeur, on peut contempler une sonptuese lampe en argent, oeuvre d’un argentier-orfèvre de Cordoue, Martin Sánchez de la Cruz. Le travail d’ébénisterie des stalles en bois d’acajou sculptées est une oeuvre d’art de style baroque commandée au XVII siècle par le Duc Cornejo. On peut admirer au centre un magnifique lutrin couronné par un petit temple avec l’image en ivoire de la vierge, oeuvre d’Alonso Cano. Les chapelles adossées aux parois fermant la Mosquée, plus de 50 ont une valeur inestimable pour les oeuvres d’arts qui s’y trouvent car représentatives de l’évolution architecturale.

Les grilles, les azulejos, les peintres, les sculptures sont des témoignages de la riche histoire de ce monument. Reliquaires, calices, coupes d’or et d’argent attribués à l’artiste Benvenuto Cellini peuvent être admirés dans la salle du trésor. A l’extérieur de la Mosquée, de nombreuses portes s’offrent au regard, par exemple: la puerta de perdón, postigo de la leche, puerta de los Deanes, puerta de San Esteban, Santa Catalina…; le retable de la vierge et la fontaine de Caño Gordo.

La tour, oeuvre de Hernán Ruiz, réalisée sur les ruines de l’Alminar arabe que construisit Abd AlRahman III couronnée par la statue de San Rafael, oeuvre du sculpteur de Cordoue Pedro de Paz.

[<< Précédent] 1 2

Suivez-nous

Web Recherche

Traducteur Web

Hôtels à Córdoba

Destination

Date d'entrée
calendar
Date de départ
calendar
Directorio de  Turismo en Córdoba