• Mosquée Espagnol
  • Mosquée Anglais
  • Mosquée Français

Historire de Mosquée de Cordoue

Mosquée de Cordoue - Cardenal Herrero, 1

La Mosquée de Cordoue est mélange de styles architectoniques superposés qui se sont succédés ou juxtaposés tout au long des neuf siècles nécessaires à sa construction et à ses modifications, chaque génération ayant voulue laisser son empreinte sur ce monument.

La construction de la Mosquée de Cordoue commença à la fin du VIII siècle, en l’an 785, sous le régne de Abd AlRahman I et sur les plans de la cathédrale wisigoth de San Vicente, et eb changeant l’orientation de ces plans. La Mosquée de Cordoue est composée de 11 nefs s’étendant du Nord au Sud, et dont la nef principale est un peu plus large. On y trouve également le fameux “Patio de los Naranjos” (Cour des Orangers).

L’extérieur de la Mosquée de Cordoue est ceint de murailles à créneaux, fortifié de tours canées dont on pourra admirer des portes donnant accés au bâtiment.

Les colonnes portent des chapiteaux d’une très grande variété de styles: corynthien, ionique et composé; la plupart ont été réalisés durant l’époque romaine et byzantine provenant de la basilique chrétienne de San Vicente. Durant l’an 833, Abd AlRahman II agrandit la Mosquée vers le Sud et construisit un minaret. Cette seconde construction eut comme nouveauté un enrichissement architectural sur les chapiteaux et furent sculptés par les meilleurs ouvriers de Cordoue. La partie la plus luxueuse fut apportée par le Calife AlHakam II en 961. Cet ajout est le plus remarquable, grâce à sa coupole, symbole de la culture de Cordoue du X siècle.

Finalement le “Caudillo” Almanzor, apporta également sa touche en l’agrandissant du côté Est, lui donnant sa forme actuelle en ajoutant une amplification du “Patio de los Naranjos”. Ces derniers travaux prouvent le souci d’harmoniser les matérieux afin d’assurer une régularité dans l’oeuvre entreprise, créant ainsi une homogéneité d’ensemble. Cet agrandissement comporte 8 nefs, mais n’atteint pas l’ampleur de la précédente construction. Car cela correspond à la décadence du dernier “califa”. On peut constater très rapidement que les colonnes n’ont pas la même élégance que les précédentes, leurs chapitaux imitent ceux d’AlHakam II.

1 2 [Suivant >>]

Suivez-nous

Web Recherche

Traducteur Web

Hôtels à Córdoba

Destination

Date d'entrée
calendar
Date de départ
calendar
Directorio de  Turismo en Córdoba