• Mosquée Espagnol
  • Mosquée Anglais
  • Mosquée Français

Historire de Alcázar de los Reyes Cristianos

Alcázar de los Reyes Cristianos - C/Caballerizas Reales 14009 Córdoba

Jardins: le potager primitif de l’Alcázar a donné espace aux extraordinaires cinquante-cinq milles mètre carré des jardins actuels. Ils sont limités au Nord-Est par El Arroyo del Moro, au Sud par l’enceinte de l’Alcázar, les frontières du Gualdaquivir, las Caballerizas Reales au Nord et le propre Alcázar. De nombreuses espèces variées et autochtones, caractérisitques du jardín traditionnel arabe: palmiers, ciprès, orangers et citronniers alternent avec des fontaines et bassins créant un espace unique et représentatif de la cultura de cordoue. Abd AlRahman II, amena l’eau à la ville à l’aide d’acqueducs et permit d’alimenter jardins, fontaines et d’importantes écuries qui jouxtaient le palais-château.

Collections artistiques: sont exposées à l’Alcázar des pièces artistiques provenant de fouilles archéologiques. On peut y voir un extraodinaire sarcophage romain, oeuvre datant du III siècle d.C, dont le motif principal est la porte de Hades ou de l’au-delà apparaissant ouverte, oeuvre d’une qualité remarquable. De la splendeur romaine, il faut admirer l’importante collection de mosaiques dans le Salon des Mosaicos certaines décoraient une ancienne chapelle romaine de l’Inquisition datant du XVIII siècle, d’autres viennent de différentes sources en particulier une sur une representation de theater et Claire allusion à l’oeuvre d’oedipe. Du mobilier d’époque décorer les couloirs, sculptures de personages illustres de l’histoire de la ville comme Sénéque et le “Gran Capitán”, oeuvres de l’artiste Mateo Inurria. Dans une petite salle contigue au salon des mosaiques est exposé “el Coro Capitular” du XVII siècle. Un bargueño du XIX siècle, et une table sur les grandes découvertes, oeuvre récente complétent la salle de réception.

Bains royaux: dans la partie inférieur, et adossés au mur nord de l’édifice et sous le salon appelé Mosaicos, se trouvent les thermes ou salles dédiées aux bains du Rois. De tradition arabe et possiblement contemporaine au créateur de l’Alcázar, Alfonso XI. On y accède par une petite cour où se situait une zone plus étroite où se trouvait le vestiaire ou “beit almusalaj”. Les habitudes thermales traditionnellement d’origine romaine, sont utilisées par les árabes, trois salles se succèdent consécutivement, le frigidarium ou albared, pièce large voutée avec des ouvertures en forme d’étoiles à 8 branches pour illuminer et ventiler.

Cette salle donne accès à une salle tiède ou but alguasi qui correspond au tepidarium romain salle centrale. Puis on passe à la zone de vapeur et eaux chaudes, el beit assajún ou calidarium avec deux bains individuels. Dans la partie suivante et sous la tour del “homenaje”, était le four et la grande chaudière pour l’eau chaude qui passait par des canalisations d’argiles cuite à travers le sol jusqu’aux bains individuels.

[<< Précédent] 1 2 3

Suivez-nous

Web Recherche

Traducteur Web

Hôtels à Córdoba

Destination

Date d'entrée
calendar
Date de départ
calendar
Directorio de  Turismo en Córdoba